• Sand Mayer

Je teste le Jeûne Intermittent

Vous voulez que je vous dise ? Je ne crois pas au hasard. La semaine dernière je discutais au téléphone avec un de mes amis. Je lui racontais à quel point j'avais faim. Très très faim. Depuis que je suis remise de mes dix jours de grippe carabinée, je n'arrête pas de manger. C'est simple j'ai toujours faim et ce, toute la journée. Je crois bien que je n'ai jamais autant mangé de toute ma vie. Et je vous assure que c'est réellement de la faim, et non pas uniquement l'envie de manger. Mon estomac fait des gargouillis non-stop. ( C'est une horreur soit-dit en passant ). Manger autant en quantité et toute la journée me surprend moi-même car je ne suis habituellement pas une grosse mangeuse.





J'ai donc mis cet étrange phénomène sur le dos de la grippe, de ces dix jours alitée pendant lesquels je n'ai pu avaler que de la soupe (et encore)... et des antibiotiques, qui eux, ont bien détraqué tout mon système digestif, en espérant que tout ça rentre dans l'ordre rapidement.

Figurez-vous que le soir même, Youtube me suggérait une vidéo sur le jeûne intermittent. Et ça, mes amis(e)s, croyez-moi c'est un signe de l'univers ! Il n'y a pas de hasard je vous dis !


Le jeûne intermittent c'est quoi ?


Bien que le jeûne intermittent puisse aider à perdre du poids, ce n'est en aucun cas un régime ( il est important de le noter ) mais une habitude alimentaire, simple à appliquer, qui améliore notre santé physique et mentale.


Cette habitude alimentaire consiste à alterner dans la journée, période de jeûne ( par exemple 16h ) et période de nutrition pendant laquelle on mange normalement. C'est-à-dire de façon équilibrée et sans diminuer son apport calorique.


Les résultats et les études scientifiques ont prouvé l'efficacité de cette méthode sur la santé, la longévité de l'espérance de vie et particulièrement sur les maladies comme le diabète, l'Alzheimer, les maladies cardiaques et certains cancers.

Je vous invite fortement à faire vos propres recherches sur le sujet.


Le jeûne et la diète sont des pratiques très anciennes. Les Romains ne mangeaient rarement plus d'une fois par jour et les hommes préhistoriques seulement quand la chasse était bonne et que dame nature était généreuse. Hippocrate lui-même le pratiquait. Finalement, j'ai noté lors de mes propres recherches, que ça ne fait que trois siècles seulement que nous avons pour croyance que manger trois fois par jour minimum est indispensable à une bonne hygiène de vie et que sauter un repas ( surtout le petit déjeuner ) est très mauvais pour notre santé. ( L'industrie et la surconsommation seraient-elles aussi passées par là ? ).


Dans tous les cas, notre organisme s'est habitué à ce mode de fonctionnement. Bien souvent nous mangeons plus qu'il n'en faut ( et parfois même uniquement " parce que c'est l'heure " ) et notre système digestif est sans cesse sollicité, il travaille tout le temps sans temps nécessaire de repos. Manger trop abondamment dans une seule et même journée met donc a mal nos organes vitaux mais aussi notre cerveau. D'où les maladies citées plus haut ainsi que des gros états de fatigue en journée malgré de bonnes nuits de sommeil.




Le jeûne intermittent, comment ça marche ?


Chaque fois que l'on mange ( même en toute petite quantité ) notre organisme produit de l'insuline. Si l'on mange " du matin au soir ", le pancréas produit constamment de l'insuline, même la nuit lorsque nous dormons. Un niveau d'insuline élevé a un effet néfaste sur notre organisme notamment sur l'hormone de croissance ( l'hormone régénératrice de nos cellules ).

Le jeûne intermittent permet de régulariser tout ce déséquilibre mais aussi de nous éviter certaines maladies. Il a également des effets anti-âge, il permet à notre corps d'avoir plus d'énergie, de vitalité, d'éviter les risques d'inflammation, de vivre plus longtemps et d'avoir un meilleur mental.

En jeûnant par exemple pendant seize heures ( de 20 h au lendemain midi ), tout notre système digestif ( pancréas, foie, intestin, colon, estomac, reins et même les poumons ) va se nettoyer, se désintoxiquer.


C'est la méthode qui me convient le mieux car le petit déjeuner n'est pas le repas que je préfère par contre je tiens à garder les repas du midi et du soir.

Pendant le temps de jeûne il est très important de boire beaucoup d'eau. Le thé et le café sans sucre sont autorisés.





Personnellement j'ai opté pour 16 h de jeûne, mais chacun(e) doit faire à son rythme et doit écouter ses propres besoins. D'où l'importance de faire vos propres recherches et d'en parler à votre médecin avant.


Concernant la durée, vous pouvez prendre cette habitude comme bon vous semble. De temps en temps ou au quotidien. Pour ma part je commence cette semaine et je vous tiendrai informé(e)s des résultats sur moi si cela vous intéresse !


Bilan 1 : J'ai donc dîné dimanche soir à 19h30 afin de ne plus rien manger à partir de 20 h jusqu'à midi aujourd'hui ( lundi ), mais lorsque vous lirez ces lignes nous serons mardi ( vous suivez ? ). J'ai tenu 14 h au lieu de 16 h. C'est pas mal pour un début. Je ne me mets aucune pression car ce n'est pas le but. Je vais continuer ainsi toute la semaine !


* Article transféré depuis mon ancien blog et mis à jour le 5 décembre 2019. Bilan de plusieurs mois de jeûne :


- Meilleure forme physique

- Donc beaucoup moins fatiguée qu'avant !

- Une meilleure mine ! Ma peau est plus lumineuse !

- Côté digestion ça a tout changé ! Plus de ballonnement ou rarement !


N'hésitez-pas à me poser des questions en commentaire, je réponds toujours avec beaucoup de plaisir.


Et vous ? Avez-vous déjà pratiqué le jeûne intermittent ? Avez-vous ressenti des bienfaits ?

Je vous embrasse fort !


Sand


#jeune #jeûner #jeûneintermittant #alimentation #santé

Wahou je m'abonne !
  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Pinterest social Icône
Instagram@sandmayer​

©2019 Sand Mayer Lifestyle & Tarologie 

Bordeaux | France 

contact.sandmayer@gmail.com

Tous droits réservés